Lors du tout premier rendez-vous en naturopathie, la mastication des aliments mis en bouche est une de mes premières préconisations.

Mastiquer, c’est quoi?

Et bien c’est le fait de broyer les aliments mis en bouche par coup de mâchoires (une vingtaine au moins pour être efficace!). Encore faut-il que les aliments mis en bouche le permettent c’est à dire que ce soient des aliments fermes et denses, tels que les noix, les amandes, les légumes crus, les fruits frais, les viandes (pas hachées)…

Repères sur les aliments « mous » qui occupent une grande place dans notre alimentation

 

Les aliments "mous"...à remplacer le plus possible par...
La soupe moulinéeDe la soupe avec des morceaux
Les viandes hachéesDes morceaux de viande entiers
Les purées en floconDes pommes de terre, carottes ou patates douces écrasées à la fourchette
Les apéritifs avec toasts rillettes ou taramaDes fruits secs (amandes, noix, noisettes...) ou des légumes crus (carottes, radis, concombres, chou-fleurs...) avec les sauce yaourt ou moutarde en accompagnement
Les pâtes à tartiner au chocolatDes vrais morceaux de chocolats
Les gourmandises sucrées comme les muffins, fondants...Des biscuits secs (petits-beurres par exemple)
Les compotes moulinées, les salades de fruits en boîte...Des compotes faites maison en laissant des morceaux, des fruits frais
Les pains de mie, viennois, pains au lait...Du pain aux céréales, ou tout autre pain à la mie dense et ferme

Ces aliments « mous » devraient rester une exception dans notre alimentation et non pas la base de notre alimentation comme c’est le plus souvent le cas pour plusieurs raisons :

  • – ils augmentent le risque de caries : ils sont très riches en sucre et leur texture collante tend à maintenir le produit sucré au contact de l’émail.
  • – ils peuvent causer bon nombre de désagréments digestifs (ballonnements,  flatulences, douleurs abdominales voire diarrhées) : les sucres avec lesquels ils sont préparés (sirop de glucose ou de fructose) fermentent dans les intestins et provoquent chez les personnes les plus sensibles ces symptômes désagréables pouvant durer plusieurs heures car leur digestion est bien plus lente.
  • – ils ne permettent pas de percevoir le signal de satiété : ils ont à peine besoin d’être mâchés et sont donc vite avalés! En 10-15 minutes, le repas est terminé or le cerveau a besoin d’une vingtaine de minutes au moins pour libérer l’hormone informant l’estomac que l’organisme est rassasié… le consommateur continue donc de manger, absorbant alors plus de nourriture qu’il ne lui faudrait!
  • – ils sont particulièrement caloriques : ce sont des aliments transformés qui contiennent mauvais sucres et mauvaises graisses.
  • – ils sont moins intéressants d’un point de vue nutritionnel : notamment en ce qui concerne les fruits et légumes, qui bien cuits et réduits en bouillie, perdent leur richesse en fibres, bien connues pour ralentir l’absorption des sucres et des graisses.

En conclusion

Si l’on veut garder la ligne et une bonne santé (notamment dentaire et digestive), il faut privilégier les aliments qui se mastiquent mais aussi et on ne le répétera jamais assez prendre du temps aux repas!!!

A lire : Régime Mastication (Thierry  Souccar Editions) du Dr Arnaud Cocaul, nutritionniste attaché à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire