L’ÉNERGIE DU PRINTEMPS

En Chine, le point de départ de la saison « printemps » n’est pas le 21 mars mais le 4 février (environ car dépend de la lune). En effet du 15 Janvier au 4 Février la terre va « se reposer ». C’est l’intersaison, c’est-à-dire la « 5ème saison » (correspondant la l’élément TERRE) qui se produit pendant 18 jours à chaque changement de saison.

Comme l’ensemble de la nature autour de lui, l’Homme reprend racine au Printemps.

Il se dresse comme un arbre nourri par l’Energie Yang du Ciel et l’Energie Yin de la Terre. Ces deux Energies vont circuler en lui et alimenter les organes grâce à la circulation qui se fait dans ces canaux qui appelés Méridiens, parcours privilégiés dans lesquels le Qi (Energie) circule en plus forte concentration.

L’élément : LE BOIS, le climat : LE VENT

Le printemps qui doit être normalement doux, est situé dans l’Elément BOIS ; le climat correspondant est le Vent. Quand la saison est en accord avec le climat tout est normal, mais les énergies peuvent parfois être déréglées et ces dérèglements peuvent être source de maladies. Il est impératif de se protéger du Vent et en particulier le point d’entrée du vent qui se trouve sous l’occiput (des 2 côtés) à la limite du cou et de la tête. Penser à porter un foulard, une écharpe, un col montant ou à défaut poser les 2 paumes de mains à plat à l’arrière de votre cou. En effet, le déséquilibre couramment relevé en cette saison est le « vent interne » ou vent du Foie ou Vent hépatique, provoqué par une chaleur interne déjà latente et accentuée par la montée de l’énergie Yang due à l’arrivée du printemps ; cet accès peut être aggravé par le vent climatique qui s’immisce dans le corps mais également par le stress, la colère, les émotions intenses ou les menstruations chez la femme. Cet énergie yang monte à la têtes ou forme de chaleur et les symptômes peuvent être : maux de tête, langue rouge ou enduit jaune. Plus prononcé ce déséquilibre peut donner lieu à des vertiges, paralysie ou des convulsions, mouvements tremblement de la langue, insomnie, coma, déviation de la bouche et des yeux, ou la déviation de la langue, mais aussi hémiplégie ou d’autres pathologies s’il est associé à de l’hypertension.

L’organe : LE FOIE

Les organes situés dans l’élément Bois sont le Foie et la Vésicule biliaire, susceptibles de subir des variations d’Energie sensibles. Ils ont été nourris pendant l’hiver par l’énergie du Rein. N’oublions pas qu’un des rôles essentiels de l’énergie du Rein est d’auto équilibrer, de réguler tous les autres organes. Et quand cette capacité d’auto-guérison, d’auto-contrôle est perdue, le corps va dans le sens de son autodestruction.

L’émotion : LA COLERE

L’émotion correspondant au printemps est la Colère. Presque toutes les révolutions les guerres, les révoltes commencent au Printemps, c’est aussi en cette période que de nombreux couples se séparent, on note une accumulation de peur, de frustration, d’épreuves, de tensions, perte de contrôle de l’énergie des Reins et tout bascule ; le Foie n’est plus contrôlé et les tics et T.O.C reprennent le devant de la scène.

Les élèments

Au printemps, deux cas de figure peuvent se présenter.

=> La mère du Foie (donc le Rein) a été trop faible, elle ne donnera pas l’impulsion nécessaire au Foie pour se réactiver. C’est à cette saison que l’on note le deuxième pic de mortalité chez l’être humain. La sève n’a pas la force de remonter dans l’arbre et l’arbre meurt.
=> Le Foie est déjà excessivement « tendu », par des blocages, des stagnations liées à des colères intériorisées, cette montée physiologique du Yang du printemps peut provoquer un phénomène de cocotte-minute, de surpression.

Le risque est que le Yang monte en excès et mette le haut du corps en surchauffe. Colères intériorisées, frustrations excessives, régimes dictatoriaux… finissent par mettre en pression la cocotte-minute. C’est au printemps que l’on note un pic d’A.V.C et d’hypertensions.

Le Foie permet le stockage des éléments nutritifs et régule aussi l’énergie nécessaire à l’activité générale. Il détermine aussi la capacité de résistance à la maladie en débloquant l’énergie nécessaire aux mécanismes de défense en cas d’agression de la maladie. Par sa relation étroite avec le sang (stockage), il joue un rôle important dans le processus immunitaire. Il draine les toxines, règle la coagulation et régularise le métabolisme. Il détermine la qualité générale de l’énergie. Il joue un rôle important dans l’alimentation, la décomposition et la désintoxication du sang.

Au niveau physiologique le méridien est associé aux yeux, aux muscles, aux tendons, aux ligaments et aux organes génitaux. Des déséquilibres de l’énergie peuvent se traduire par des problèmes de vue, la jaunisse, de tendinites, des crampes musculaires. En effet un vide de sang du foie induit une malnutrition des tendons provoquant une contraction de ces derniers. Par ailleurs le Vent induit une sensation d’engourdissement et de blocage des chairs de la face.

Au niveau psychologique, peut apparaître un tempérament impatient, prompt à la colère, rigidité mentale et physique.

La saveur : ACIDE, la couleur : VERTE

Les règles des saisons s’appliquent tant dans le choix des aliments que dans la préparation et la cuisson des plats.

En Médecine Traditionnelle chinoise, la saveur est une notion qui dépasse la simple appréciation gustative ; elle est considérée comme ayant une influence distincte sur chaque organe. Chaque saveur d’un aliment guide l’essence de cet aliment vers l’organe correspondant. La saveur acide est dirigée vers le foie pour le tonifier, mais trop d’acidité fatigue le foie, blesse le cœur et nuit à la Rate.

Chaque saison émet une vibration lumineuse différente qui colore la matière qui en est l’extension matérielle. Chaque aliment apporte sa note de couleur et contribue à stimuler l’appétit et à créer l’harmonie autour d’une table. Au printemps la constellation des étoiles diffusent la lumière verte qui donne sa couleur aux plantes, aux arbres, aux légumes verts, aux pousses et qui engendre l’énergie « tiède ». Le vert, expression des énergies naissantes stimule le corps vers l’expansion, l’activité, améliore la fonction digestive, la circulation du sang.

Au printemps, les cuissons privilégiées sont les ébullitions rapides de légumes verts, les légumes et les viandes sautés à la poêle (peu de gras), les poissons à la vapeur ou à l’étouffée, les soupes légères, les condiments et aromates de saison.

Au printemps, le Foie reçoit le yang céleste et la lumière verte ; c’est pourquoi il ne faut pas abuser des aliments printemps-bois (acides) pour ne pas surstimuler le Foie qui est déjà énergisé par le Yang céleste ; pour les plus courants : tomate, gésier de poulet, moules, truite, persil, ail, ciboulette, coriandre, échalote, agrumes, olive, amandes, dattes, céleri, épinard, fromage, foie d’animal, poulet…

LES POINTS à travailler :

Les 2 points les plus faciles à trouver et à travailler sur le méridien du Foie sont «F2 et F3» qui se trouvent successivement côte à côte entre le gros orteil et le second (cf image). Ces 2 points sont travaillés en dispersion (vibrer, tapoter), de préférence sur le pied droit.

1899901_666009063438576_794582074_nSource : https://www.facebook.com/Vospointsacupression

Les monodiètes d’Automne

Rappel et Mise en garde : En aucun cas la monodiète ne doit être prise pour base d’un régime ou d’une alimentation permanente. Elle est conseillée uniquement temporairement dans le but d’éliminer les toxines du corps. La monodiète n’exclut pas non plus la consultation auprès d’un spécialiste de santé. Par ailleurs, toute monodiète nécessite des précautions de pratique. La période doit être bien choisie, votre vitalité doit être bonne. Laisser vous conseiller par votre naturopathe qui pourra adapter la cure à votre personnalité.

La monodiète de raisins

Contre-indications :

  • diabète insulino dépendant (diabète maigre)

Durée et périodicité :

de 1 jour à plusieurs semaines, cure d’automne par excellence

Déroulement :

  • choisir un raisin de qualité bien mûr, chasselas blanc ou muscat noir ou blanc (finesse de peau)
  • le laver très soigneusement (plusieurs eaux)
  • avaler la peau et les pépins (voire même en mâcher quelques uns, en particulier du raisin noir, pour leur qualité antioxydante,
  • consommer de 1 à 3 kg par jour au rythme de 1 repas toutes les 2 ou 3 heures

 

Propriétés :

Le raisin est riche en minéraux et vitamines. Selon les témoignages, la cure de raisin apporte bien-être et vitalité. Cette cure semble avoir une action sur la santé globale et soulager la constipation, les insomnies, les problèmes de peau, la fatigue, la nervosité, les maux de tête(…) Cette cure est par ailleurs très efficace en cas de surcharge pondérale (perte de poids notable et souvent durable).

 

La monodiète de pommes douces

Contre-indications :

  • Possibilité de colites à cause de la cellulose
  • Tolérance chez le diabétique

Durée et périodicité :

de 1 à 10 jours en automne

Déroulement :

  • choisir les espèces les plus rustiques
  • éviter les fruits acides
  • consommer de 1 à 3 kg de fruits par jour, à bien mâcher
  • panacher la cure en jus, fruits crus ou cuits
  • agrémenter sa préparation de cannelle ou de jus de citron selon le goût

Propriétés :

La pomme possède des qualités aussi nombreuses que précieuses : elle est anti rhumatismale, hypocholestérolémiante, diurétique, stomachique (antiseptique intestinal et protectrice gastrique) (…)

Accompagner sa cure monodiète d’une cure d’eau hydroxydase,

L’eau hydroxydase

Contre-indications :

  • Hypertension artérielle
  • Insuffisance rénale

Durée et périodicité :

30 jours au printemps et en automne

Déroulement :

  • consommer lentement, à la bouteille (évite l’oxydation)
  • ne pas agiter
  • la boire non glacée et loin des repas
  • de 1 flacon (cure d’entretien) à 3 flacons (cure intensive) par jour

Propriétés :

Elle accompagne l’élimination des toxines accumulées par ses effets sur les reins et le foie. Elle s’utilise dans tous les cas de surcharges métaboliques (acide urique, cholestérol), de surcharges pondérales (cellulite, excès de poids), de surcharges liées au stress, à la sédentarité et à une alimentation trop riche…

mais aussi…

La monodiète de carottes

Contre-indications :

  • Index glycémique élevé

Durée et périodicité :

de 1 jour  à 1 semaine, en toute saison même si les carottes de printemps sont bien meilleures sur les plans nutritif, dépuratif et organoleptique.

Déroulement :

  • brosser les légumes sous l’eau
  • les couper dans le sens du légume pour éviter l’oxydation
  • panacher la cure en jus, en légumes crus ou cuits, en soupe ou en purée

Propriétés :

La carotte a de nombreuses vertus : elle est régulatrice de l’intestin, anti-anémique, cicatrisante gastrique, dépurative, fluidifiante biliaire (…)

 

La monodiète de bananes

Contre-indications :

  • Prudence chez le diabétique du fait de l’apport glucidique,
  • Hyperkaliémie (excès de potassium sanguin)

Durée et périodicité :

De 1 à 3 jours d’octobre à mars

Déroulement :

  • mâcher consciencieusement le fruit
  • écraser le fruit bien mûr à la fourchette (sa digestibilité s’améliore à l’oxydation)
  • panacher la cure en fruits crus et cuits
  • consommer entre 8 et 12 fruits par jour sans risque de surcharge

Propriétés :

Cette cure convient bien aux « non initiés » des détoxications naturopathiques (comme d’ailleurs la cure de riz ou de pommes de terre… à réserver pour l’hiver de préférence). La banane, fruit alcalinisant, est un bon correcteur de l’acidose tissulaire répandue à notre époque de stress permanent.

Le Printemps

Accueillir le printemps ! Partout dans la nature la vie s’agite et manifeste son renouveau. Et si nous prenions le temps nécessaire pour ressentir en nous ce flot d’énergie vitale régénérant, pour profiter pleinement et sans encombre de cette incroyable source de jouvence.

Détoxiquer son organisme au printemps est une pratique simple et efficace pour retrouver une énergie nouvelle au sortir de l’hiver.

En effet, un organisme intoxiqué par une alimentation trop riche ou inadaptée et par le manque d’exercice ou de grand air verra ralentir ses fonctions métaboliques, il aura aussi tendance à se carencer plus vite et à perdre sa vitalité. Le corps dispose de 5 organes filtres (3 émonctoires principaux : intestins, foie et reins et 2 secondaires : poumons et peau) dont le but est de neutraliser et éliminer les toxiques et toxines issus de l’alimentation, de l’air que nous respirons, des déchets organiques et métaboliques.

Tout se passe bien si la quantité de déchets à traiter ne dépasse pas la capacité de travail des organes filtres.

Ils sont malheureusement souvent surmenés par une alimentation inadaptée à nos besoins réels et surtout par le stress. Nos peurs, émotions et pensées négatives vont agir insidieusement et de manière répétée sur nos fonctions naturelles d’élimination en les bloquant plus ou moins partiellement.

Sans cette libération du stress, toutes les cures naturelles de nettoyage de l’organisme seront beaucoup moins efficaces. Pour nous y aider, des pratiques simples comme la respiration et la marche consciente sont à notre disposition.

Les pollutions chimiques présentes dans le sol, l’air et l’eau sont aussi une source importante d’intoxication de l’organisme. Les pollutions électromagnétiques générées par les appareils électriques, les lignes hautes tensions, les relais et les appareils de téléphonie mobile, les fibres synthétiques présentes dans la maison et dans nos vêtements et les écrans de toutes sortes contribuent aussi à perturber nos fonctions vitales. S’il est difficile de se libérer totalement de ces pollutions, il est cependant possible de s’en protéger et d’en limiter les effets par certains comportements alimentaires (consommer des produits bio, des aliments riches en nutriments essentiels et antioxydants) et des habitudes de vie saine (contact avec la nature, matériaux naturels dans la maison et sur soi, respiration consciente, méditation…).

En résumé…

Sources d'intoxicationConséquences Aides Naturelles
Alimentation trop riche
peu adaptée à nos besoins
et/ou mal métabolisée
Encrassement progressif de l'organisme
Troubles digestifs divers
Surcharges pondérales
Mise au repos organique
(alimentation hypotoxique,
monodiètes)
Polluants divers présents dans
l'alimentation, l'air et l'eau
Médication chimique importante
Troubles métaboliques et endocriniens
Affaiblissement immunitaire
Inflammation chronique et Allergies
Alimentation vivante,
riche en antioxydants
(graine germées, algues, jus de
légumes, spiruline, pollen...)
Stress
Emotions mal gérées ou refoulées
Pensées négatives fréquentes
Blocage ou dysfonctionnement des
organes filtres (intestins, foie, reins)
Affaiblissement immunitaire
Respiration consciente
Marche consciente
Méditation (...)
Pollution électromagnétique (TV, ordinateurs, téléphones mobiles, appareils électroménagers...)Perturbation du système immunitaire
Stress, insomnie, nervosité...
Limiter l'utilisation des appareils et/ou équiper son réseau de rupteurs de champs
Porter des vêtements en fibre naturelle
Rechercher le contact avec les éléments naturels (eau et terre) : marcher pieds nus dans l'herbe, se passer régulièrement les mains sous l'eau...)

Stimuler le travail des émonctoires…

Exemple de 5 jours pour soulager le foie et stimuler le travail des intestins et des reins :


Jour 1
(soulager le
système digestif)
Jour 2
(Apporter des
nutriments de qualité)
Jour 3
(Favoriser l'élimination
des toxines)
Jour 4
(Favoriser le travail
des reins)
Jour 5
(Favoriser le travail
du foie)

Petit
Déj'
Infusion de romarin et fenouil
1 yaourt
1 pomme et des pruneaux
Infusion reine des près et ortie
1 banane écrasée
+ graines de tournesol germées + purée d'amandes
Consommer toute la journée et à volontéInfusion cassis et reine des près
Milk-shake banane avec lait de riz
Infusion menthe réglisse
1 pomme
1 morceau de tomme de chèvre
Dejeuner
Salade de pissenlit
1 oeuf coque ou poisson
Légumes vapeur (carotte, poireau, fenouil, navet)
saumon ou jambon cru
Ananas Papaye
Assiette de crudités variées + graines germées
Carpaccio de saumon ou jambon cru
Ananas Papaye
Carottes crues ou cuites ou en jusCarottes et betteraves râpées
Brocolis vapeur avec riz ou millet
Chou blanc + pommes + noix
1 oeuf coque
Légumes variés vapeur
Goûter1 jus de légumes (carotte, betterave)
1 fruit frais (pomme)
Fruits frais
Quelques oléagineux
Ou Pommes1 tranche de pain de céréales germées
Pomme
Ananas frais
1 verre de lait d'amandes
DînerChou rouge râpé
Potage de légumes
Quinoa ou riz
Salade verte + algues en paillettes
Fromage frais de chèvre
Salade de fruits frais de saison
Boire abondamment de l'eau et des tisanes : souci, cassis, menthe poivrée, réglisseSalade de mâche
Patate douce vapeur
Poireaux vinaigrette
Radis noir ou rose + salade verte et graines germées
Potage de légumes
Compote pommes/poires

 


Deprecated: Directive 'allow_url_include' is deprecated in Unknown on line 0